Quand changer de vitesse ?

Contrairement à un automobiliste expérimenté, le néo-conducteur peut se demander quand changer de vitesse. Ce sera alors une question légitime en ce sens que l’expérience de conduite va dépendre du moment auquel l’on passera à une autre vitesse. S’il s’agit de votre cas, voici ce que vous devez savoir.

Gardez un œil sur votre compteur de vitesse

Il est possible de savoir le moment idéal pour changer de vitesse en tenant compte de plusieurs facteurs. L’une des techniques classiques consiste à garder un œil sur le compteur. Selon le kilométrage auquel vous montez, vous pouvez savoir s’il faut passer à une vitesse supérieure ou rétrograder.

A découvrir également : Meilleur Fitbit : les montres et bracelets connectés à essayer (Top 3)

Généralement, on tient compte d’un intervalle régulier de 20 km/h en se basant sur le compteur. Si après la première vitesse, vous montez entre 20 et 40 km/h, il est temps de passer à la seconde vitesse. Ainsi, vous passerez à la troisième vitesse entre 40 et 60 km.

Si vous avez compris le principe, vous déduirez qu’il faudra passer à la quatrième vitesse lorsque vous accélérez entre 60 et 80 km à l’heure. Au-delà de 80 km/h, vous pouvez passer la cinquième vitesse.

A lire aussi : Importateurs de voiture d'Allemagne : les plus connus

Pour rétrograder, ce sera le phénomène inverse. Si vous êtes en cinquième, vous pouvez passer à la quatrième vitesse lorsque vous roulez aux alentours de 70 km/h. Pour passer en 3e, assurez-vous de rouler autour de 50 km/h contre 30 km/h pour un passage à la deuxième vitesse.

Tenez compte du nombre de tours/seconde

Si le palier des 20 km/h vous permet de passer à une autre vitesse, vous pouvez également tenir compte du nombre de tours/seconde. Pour un moteur Diesel, vous pouvez passer à une autre vitesse lorsque vous atteignez 2 000 tours/seconde. Par contre, pour passer à une autre vitesse avec un moteur à essence, attendez 2 500 tours/seconde.

Fiez-vous au bruit du moteur

Le bruit du moteur d’un véhicule peut aussi aider le conducteur à passer à une autre vitesse selon les cas. Un moteur qui ronronne indique qu’il est temps de passer à une autre vitesse. Par exemple, vous aurez plus de mal à monter une pente abrupte avec la quatrième ou la cinquième vitesse. Vous aurez ainsi l’impression que le moteur ne fournit pas assez de puissance.

Dans un autre cas, le moteur va ronronner si vous tardez à passer à une vitesse supérieure. Cependant, les constructeurs automobiles proposent aujourd’hui des véhicules particulièrement silencieux. À moins d’avoir de l’expérience, il peut vous être difficile de savoir que la voiture réclame le passage à une autre vitesse.

Néanmoins, si vous avez l’impression que le moteur produit plus de bruit que la voiture ne bouge, passez à une autre vitesse. Par ailleurs, le bruit d’un moteur peut être la conséquence à une conduite sous régime : ce dernier peut s’encrasser très rapidement. Dès lors, il va demander de passer à une autre vitesse plus tôt que nécessaire. Vous devez alors le désencrasser.